L’écologie politique en quête d’une doctrine claire

Les Verts peinent à communiquer la vision du monde qui justifierait leur singularité et leur autonomie. Si certains affirment l’existence d’une « culture commune » irréductible aux autres gauches, d’autres mettent en avant une part de continuité avec les combats de ces dernières.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Si nos militants ne sont pas armés théoriquement, on ne fera pas de la bonne écologie politique. » C’est ce que nous confiait Alain Coulombel, porte-parole d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) et figure de son aile gauche, en marge des journées d’été du parti organisées à Grenoble en fin de semaine dernière. Le constat valait pour la crédibilité des propositions à mettre en œuvre au pouvoir, mais aussi pour la capacité de mobiliser la société.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal