Manifestation anti-TSCG : une «première étape» pour la gauche de la gauche

Par

Plusieurs milliers de personnes ont défilé à Paris contre le traité européen et l’« austérité permanente ». Moins de six mois après l'élection de Hollande, il s'agit de la première manifestation de la gauche de la gauche. L'occasion de se compter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le parcours, les militants d’Attac ont placardé des portraits de François Hollande. « Avis de recherche pour rendre des comptes à la démocratie. Motif : veut imposer le pacte budgétaire au mépris de ses engagements et sans consulter les citoyens ». Dimanche 30 septembre, le président de la République était la vedette de la manifestation des opposants au TSCG, le traité de discipline budgétaire que les députés vont voter mardi. Sur certaines pancartes, certains clament leur déception : « 6 mai 2012, si j’aurais su, j’aurais pas venu » ; « Le vote utile, voilà où ça mène ». Ou encore : « Au printemps on l’élit, à l’automne il nous trahit ».