Bataille de l’eau en Pays cathare

Par Alexander Abdelilah et Mathieu Martiniere (We Report)

À Alet-les-Bains, dans la vallée de l’Aude, « pro » et « anti » se déchirent depuis des années autour d’un projet d’embouteillage des eaux réputées pour leurs qualités exceptionnelles. La future usine fait espérer des retombées économiques importantes, mais le porteur du projet, un investisseur belge inconnu, a un passé judiciaire chargé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alet-les-Bains (Aude). Malgré le confinement, les voitures défilent devant le lavoir d’Alet-les-Bains. Sous le soleil de novembre, un homme se gare à quelques mètres, devant le site de l’ancienne usine, sort une tasse et vient directement boire l’eau à la source. Comme un rituel. Une dame âgée vient y remplir une douzaine de bouteilles, pendant qu’un jeune homme remporte une énorme bonbonne en verre de plusieurs litres. Des habitués, qui roulent parfois des dizaines de kilomètres pour puiser la fameuse eau d’Alet, réputée sur tout le territoire de la haute vallée de l’Aude pour ses qualités minérales exceptionnelles.