PMA pour toutes: ces députés LREM qui ne veulent plus attendre

Par et

Alors que le projet de loi comprenant l’extension de la PMA à toutes les femmes a de nouveau été reporté, LREM tarde à statuer sur le sort de la députée Agnès Thill, qui multiplie les propos homophobes. Plusieurs élus de la majorité réclament une clarification. Selon eux, rien ne justifie d’attendre plus longtemps pour adopter cette promesse de campagne. Mediapart a recueilli leur témoignage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voilà des mois que tous les voyants sont au vert. Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE), dont Emmanuel Macron souhaitait attendre l’avis avant de transformer son « opinion personnelle » en procédure législative, s’est déjà prononcé à deux reprises en faveur de l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA), pour la deuxième fois en septembre 2018. Quelques semaines plus tôt, c’est le Conseil d’État qui estimait que rien, en droit, n’interdisait d’ouvrir cette pratique médicale aux couples de femmes et aux femmes seules.