Guérini devant les gendarmes : rien vu, rien entendu

Par

Le président (PS) du conseil général des Bouches-du-Rhône est convoqué lundi dans le cadre d'une information judiciaire portant sur des marchés publics présumés frauduleux. Lors de sa garde à vue début avril, le sénateur avait joué les ébahis, s’indignant que personne ne l’ait alerté sur les nombreuses interventions de son frère dans les affaires du département.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme annoncé hier, Jean-Noël Guérini, président (PS) du conseil général des Bouches-du-Rhône, est convoqué lundi 3 juin 2013 à 14 heures par le juge d'instruction Charles Duchaine, dans le cadre d'une information judiciaire portant sur des marchés publics présumés frauduleux. Son avocat Me Dominique Mattéi nous a indiqué jeudi que son client s'y rendrait « si son état de santé le lui permet ».