Chez LREM, le monde d’après ressemble furieusement à celui d’avant

Par

Le parti présidentiel promet qu’il sera à la hauteur de l’après-crise sanitaire pour faire face aux enjeux sociaux et économiques. En fait, il revient au slogan « Libérer et protéger » de 2017. Une sorte de retour vers le futur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le fameux monde d’après façon La République en marche, on offre nos congés sous forme de chèques vacances aux soignants. C’est là une proposition de loi (PPL) d’un député LREM souhaitant ainsi, par ce geste charitable, aider les « premières lignes » qui ne demandent pourtant pas l’aumône. Adoptée en commission, elle sera discutée en séance la semaine du 2 juin.