« Putain, parlez dans le téléphone ! » : le Samu mis en cause après le décès d’une Martiniquaise

Yolande Gabriel, 65 ans, est décédée chez elle le 21 août 2020 après avoir attendu les secours plus d’une heure. Pendant son appel au 15, ses souffrances ont été minimisées. Sa fille s’interroge sur d’éventuels préjugés racistes. Le Samu de Seine-et-Marne reconnaît seulement « une exaspération injustifiée » du médecin. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« On veut que tout le monde sache comment notre mère a été maltraitée et méprisée alors qu’elle demandait juste de l’aide », lâche Marie-Laure, 31 ans, qui ne compte plus taire sa colère. Depuis août 2020, sa sœur jumelle Marie-Christine et elle se battent pour obtenir des réponses après le décès de leur mère.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal