A Angers, des Roms sont menacés d’une vingt-quatrième expulsion

Par

La mairie d’Angers demande l’expulsion d’une cinquantaine d'occupants-en majorité des personnes Roms-d'un terrain municipal, sans leur proposer de solutions de relogement. Certains des concernés sont à Angers depuis 2008 et ont déjà subi 23 expulsions. Audience le 14 septembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Baduśe et Pajazit sont des Roms kosovars. Ils vivent sans rien et presque nulle part, rue du Maine, à Angers, sur un terrain municipal désertique. Ils sont aujourd'hui assignés par la mairie LR devant le tribunal de grande instance de la ville, qui réclame leur expulsion avec une cinquantaine d'autres Roms et non-Roms, sans offre de relogement. Il s'agit potentiellement de la vingt-quatrième expulsion du même genre en neuf ans, selon les associations locales. Une histoire sans fin.