Affaire Legay: un mensonge d'Etat

Le 23 mars 2019, à Nice, Geneviève Legay manifeste pacifiquement avec les Gilets jaunes lorsqu'elle est renversée par une violente charge policière. Le commissaire en charge de l'opération, le procureur et même le président de la République vont alors multiplier les mensonges. Jusqu'à ce que les gendarmes présents sur les lieux rétablissent la réalité des faits. 

Affaire Legay: l’ancien procureur de Nice se dit «rassuré» par la traque des sources de Mediapart

Par
Jean-Michel Prêtre, ancien procureur de la République de Nice, avocat général près de la cour d'appel de Lyon. © DR Jean-Michel Prêtre, ancien procureur de la République de Nice, avocat général près de la cour d'appel de Lyon. © DR

L’ex-procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, s’est dit « rassuré qu’une enquête [soit] en cours sur les fuites vers la presse » dans l’affaire Legay dont il a eu la charge. Ce sont ces « fuites » qui ont permis de clarifier ses déclarations mensongères lorsqu’il niait toute responsabilité policière. Ce sont « ces fuites »  qui ont révélé les conflits d’intérêts au cœur des investigations. Enfin, ce sont ces « fuites » qui ont conduit au dépaysement de l’affaire et à sa mutation.

Affaire Legay: la police des polices traque les sources de Mediapart

Par
La militante Geneviève Legay à terre, le 23 mars 2019, à Nice. © Valery HACHE/AFP La militante Geneviève Legay à terre, le 23 mars 2019, à Nice. © Valery HACHE/AFP

La journaliste de Mediapart Pascale Pascariello, qui avait permis de démontrer les mensonges du président de la République dans une affaire de violences policières, a été entendue comme suspecte, mardi 26 mai, par l’IGPN. C’est la quatrième fois en moins de 18 mois que la justice essaye de s’en prendre aux sources de Mediapart à la suite d’enquêtes embarrassantes pour l’exécutif.

Affaire Geneviève Legay: le procureur de Nice en passe d’être muté

Jean-Michel Prêtre devrait être nommé avocat général près la cour d’appel de Lyon. Le ministère de la justice évite ainsi de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre d’un magistrat qui a commis des manquements dans l’affaire cette militante d’Attac blessée par la police le 23 mars.

Affaire Legay: le procureur qui a nié la charge policière en avait été témoin

Par

Un nouvel élément discrédite l’enquête préliminaire menée par le parquet de Nice sur les violences policières à l’origine des blessures de la militante Geneviève Legay. Selon nos informations, le procureur de la République était présent au centre de supervision urbain, assistant à la charge de police qui a heurté violemment la septuagénaire.

Affaire Legay: la gendarmerie a refusé d’obéir au commissaire de Nice

Par

La charge au cours de laquelle Geneviève Legay a été blessée était « disproportionnée ». Ce constat est celui de gendarmes dans un rapport du 25 mars qui ont refusé de participer aux opérations le 23 mars à Nice. Mediapart publie des extraits de ce document, preuve de violences policières. 

Affaire Geneviève Legay: zones d’ombre et nouveau conflit d’intérêts dans l’enquête

Par

Selon nos informations, la commissaire chargée de l’enquête préliminaire, compagne du policier responsable de la charge ayant causé les blessures de la militante d’Attac Geneviève Legay, participait elle-même aux opérations de maintien de l’ordre, le 23 mars. L’enquête soulève des interrogations, notamment sur le temps imparti pour rendre compte des images de vidéosurveillance, montrant un policier pousser la septuagénaire. 

Les lourds antécédents du procureur de la République de Nice

Dans l’affaire des blessures de Geneviève Legay, militante d’Attac, lors des manifestations du 23 mars, le procureur de la République de Nice a jugé légitime de confier l’enquête à la compagne du commissaire chargé, ce jour-là, des opérations policières. La Direction des services judiciaires a décidé de saisir, ce vendredi, le procureur général de la cour d’appel d’Aix-en-Provence afin de convoquer le magistrat pour qu’il s’explique sur ces faits. Ce n’est pas la première fois que ce dernier assouplit à sa guise les règles de déontologie.

Affaire Legay: la policière chargée de l’enquête est la compagne du policier en cause

Par

Le procureur de la République de Nice a confié l’enquête préliminaire sur l’origine des blessures de Geneviève Legay, la militante d’Attac blessée par une charge de policiers à Nice samedi 23 mars, à la compagne du commissaire chargé des opérations policières. Cette aberration est susceptible d’éclairer différentes incohérences de l’enquête. 

Geneviève Legay: «Je veux que les mensonges cessent»

Par

Mediapart a pu s’entretenir avec Geneviève Legay. Elle s’exprime pour la première fois depuis les faits. Passé le traumatisme psychologique, elle entend continuer son combat pour défendre les droits et qualifie de « lamentables » les propos tenus par Emmanuel Macron, dont le comportement est loin d’être « un exemple de sagesse ».

Le procureur reconnaît que la manifestante blessée à Nice a été heurtée par un policier

Par

Le procureur de Nice a fini par admettre, vendredi 29 mars, que la militante Geneviève Legay, gravement blessée en manifestation, a été heurtée par un policier. Une information judiciaire est ouverte. Le mensonge d’Emmanuel Macron est établi.

Manifestante blessée à Nice: la version de Macron et du procureur contredite par des policiers

Par

La militante Geneviève Legay a été gravement blessée samedi 23 mars à Nice. Le président de la République et le procureur ont depuis affirmé que les forces de l’ordre ne l’avaient pas touchée. Or, le jour même de la manifestation, un rapport policier, consulté par Mediapart, attestait du contraire. D’autres témoignages qui renforcent l’idée d’un mensonge orchestré.

Tous les articles