Drogues: l'ouverture de «salles de shoot»

Le première «salle de shoot», pour accueillir en sécurité les toxicomanes, est inaugurée le 11 octobre à Paris. D'autres devraient être créées à Strasbourg puis Bordeaux. La France rattrape ainsi un retard de plusieurs années en matière de politique de prévention des risques.

La première «salle de shoot» ouvre à Paris

La première « salle de consommation à moindre risque », est inaugurée par la maire de Paris et la ministre de la santé. Cette expérimentation doit permettre une meilleure prise en charge des toxicomanes.

« Sur les drogues, expérimenter au lieu de faire la morale »

Par

Malgré l'opposition d'une partie de la droite, la loi santé discutée à l'Assemblée devrait autoriser dans six villes l'expérimentation des salles de consommation de drogues. Un dispositif qui permet d'améliorer la santé des usagers, selon Marie Jauffret-Roustide, de l'Inserm.

«Salles de shoot» : le retard français face au voisin allemand

Par
Les produits souillés sont soigneusement nettoyés et triés Les produits souillés sont soigneusement nettoyés et triés

L'Assemblée nationale devait adopter ce vendredi 3 avril l'expérimentation des salles de consommation de drogues à moindre risque en France. Un dispositif de réduction des risques qui existe ailleurs en Europe depuis des années. Et qui marche, loin des fantasmes parfois véhiculés. Reportage à Berlin.

Salles de shoot : enfin du courage au Sénat

Par

Le Sénat a adopté les articles du projet de loi de santé qui légalisent les salles de consommation de drogue. Les politiques sont parvenus à dépasser de faux arguments moraux. Les arrière-pensées économiques ont pesé: c'est chez les toxicomanes que circule l’hépatite C, soignée à prix d’or.