Après l’accord sur le Brexit, les Irlandais du Nord soulagés mais aussi lassés

Par

Avec l’accord sur le Brexit, l’Irlande du Nord échappe aux pénuries alimentaires et au rétablissement d’une frontière physique avec le reste de l’île. Mais après quatre années de revirements, le cœur des Nord-Irlandais n’est pas à la fête. Certains espèrent la tenue rapide d’un référendum sur la réunification de l’île.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Belfast et Strabane (Irlande du Nord, Royaume-Uni).– L’accord sur le Brexit qui entre en vigueur vendredi 1er janvier a été bien accueilli par le gouvernement nord-irlandais. Chose rare, dans cette province britannique au paysage politique fracturé, les deux partis principaux l’ont salué de concert. La chef du DUP unioniste et première ministre Arlene Foster s’est réjouie du « début d’une nouvelle ère dans la relation entre le Royaume-Uni et l’Union européenne ». Tandis que sa vice-première ministre et membre du Sinn Féin républicain Michelle O’Neill a elle aussi admis qu’il n’était dans l’intérêt de personne de quitter l’UE sans accord.