L'affaire occupe la Une des journaux algériens depuis deux semaines. Jeudi 14 janvier, le quotidien El Watan a rendu publics plusieurs éléments sur ce qui s'apparente à la plus grande affaire de corruption de l'histoire de l'Algérie moderne, et touche le secteur clé de son économie : le pétrole, au travers de la Sonatrach, la compagnie d'Etat. Un secteur qui permet à l'Algérie de compter plus de 150 milliards de dollars de réserve de devises.