International Note de veille

Manifestations sans précédent en Egypte

Au Caire, des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées place Tahrir, des dizaines de milliers dans les autres villes, à Alexandrie, à Suez, à Mansoura... El Baradei a donné jusqu'à vendredi à Moubarak pour partir. Compte-rendu de la journée.

Audrey Vucher, Jessica Dubois et Virginie Guennec

1 février 2011 à 11h54

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

La huitième journée de mobilisation en Egypte a été très suivie par la population. Selon Al-Jazira, les manifestants étaient près de 2 millions au plus fort de la journée sur la place Tahrir, au Caire. D'autres manifestations étaient organisées aussi dans les grandes villes du pays, comme à Alexandrie ou à Suez.

Si l'armée n'a pas ouvert le feu, ni fait preuve de violence envers les manifestants, elle a tout de même contenu la foule particulièrement dans le centre-ville du Caire.

A l'étranger, les réactions ont été nombreuses. Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a exhorté le régime égyptien à «répondre à la volonté de changement» du peuple dans la matinée. Plus tard, un porte-parole du département d'Etat américain a indiqué que leur ambassade en Egypte travaillait à «une transition sans heurts» dans le pays, tandis que John Kerry, président du Comité des Affaires étrangères du Sénat américain, a officiellement appelé Moubarak à démissionner.

De son côté, Israel semble de plus en plus inquiet. Benjamin Nétanyahou, premier ministre israélien, a déclaré que la communauté internationale devrait exiger du futur gouvernement égyptien de respecter le traité de paix de 1978.

Face à ces prises de parole, le ministre des affaires étrangères égyptien, Ahmed Aboul Gheit, a mis en garde l'Occident contre toute ingérence dans les affaires arabes.

Mais les révoltes tunisiennes et égyptiennes semblent provoquer une onde de choc au-delà des frontières. Les autres pays de la région semblent regarder avec beaucoup d'attention ces derniers événements. Le président syrien, Bashar El Assad, a comparé les bouleversements égyptiens à un «type de maladie» auquel les dirigeants doivent faire face, tout en précisant que les troubles ne s'étendront pas à la Syrie où les dirigeants sont étroitement liés à la population. Mais en Jordanie, le gouvernement semble avoir pris les devants. Le roi Abdallah II a démis son gouvernement et nommé Marouf al-Bakhit, ex-général de l'armée, en tant que premier ministre. Des milliers de Jordaniens sont d'ailleurs descendus dans la rue pour dénoncer les hausses des prix de la nourriture et de l'essence et appeler à la démission de Samir Rifai.

Revivez heure par heure cette journée sans précédent :

19h45 - EGYPTE Le président Moubarak aurait annoncé ne pas vouloir se représenter aux prochaines élections présidentielles, selon la chaîne Al-Arabiya.

19h30 - EGYPTE D'après le New York Times, l'économie égyptienne s'approchait de la paralysie lundi alors que les commerces, le tourisme et les banques étaient à l'arrêt.

19h20 - FRANCE Dernière révélation du Canard enchaîné : la chef de la diplomatie française, Michèle Alliot-Marie, aurait eu recours fin 2010 en Tunisie à un jet privé d'un homme d'affaires tunisien, présenté par le journal comme un membre du clan Ben Ali, ce qu'a démenti mardi le cabinet de la ministre. (Voir l'article de Libération)

19h00 - EGYPTE La chaîne Al Arabiya a annoncé que le président Hosni Moubarak pourrait s'exprimer ce soir. La chaîne de télévision annonce aussi que le vice-président Omar Souleimane a entamé des consultations avec les représentants des partis politiques.

© 

18h50 - EGYPTE

La foule commence à se disperser au Caire, place Tahrir. Les estimations du nombre de manifestants vont de plusieurs centaines de milliers à plus d'un million selon Al Jazira. Dans les autres villes du pays, la mobilisation a été également importante surtout à Alexandrie, la deuxième ville du pays. Plusieurs centaines de milliers de personnes se sont rassemblées devant la mosquée Qaëd brahim et la gare ferroviaire.

A Suez (dans l'est du pays), 15.000 personnes ont défilé, alors qu'elles étaient 40.000 à Mansoura, 5.000 à Tanta et 10.000 à Mahalla, dans le Delta d'après les derniers chiffres de l'AFP.

Aucune violence n'a été signalée. Il semble que l'armée, bien que contrôlant et encadrant les manifestations, n'ait pas fait usage de sa force et n'ait pas tiré sur la foule.

© 

18h45 - EGYPTE Un porte-parole du département d'Etat américain indique que leur ambassade en Egypte travaille à «une transition sans heurts» dans le pays.

John Kerry, président du Comité des affaires étrangères du Sénat américain, a officiellement appelé Moubarak à démissionner. Il appelle également à une «nouvelle relation entre l'Egypte et les Etats-Unis», et critique le financement américain de l'armée égyptienne. Ces derniers jours, beaucoup de manifestants brandissaient des gaz lacrymogènes «made in USA».

18h40 - EGYPTE Voir les photos de la journée prises par Al Jazira sur le compte Flickr de la chaîne.

18h30 - EGYPTE La télévision d'Etat égyptienne n'a diffusé que des images des manifestations pro-Moubarak. Les images de la chaîne sont visibles via le site de CNN ici.

18h25 - EGYPTE Quelques femmes avec enfants quittent la place Tahrir avec l'arrivée du froid, rapporte un correspondant d'Al-Jazira, mais elles étaient aussitôt remplacées pas d'autres personnes. Un écran géant est déployé et diffuse les images d'Al-Jazira à ceux qui campent sur place.

18h15 - EGYPTE 200.000 personnes selon Reuters à 2 millions selon Al-Jazira se seraient réunies aujourd'hui place Tahrir, au Caire. Il sera sûrement impossible de connaître le nombre exact de manifestants, mais Sergio J. Pecanha, qui travaille au desk graphique du New York Times, a calculé que la place Tahrir pouvait accueillir au maximum 225.000 personnes.

© 

18h10 - PARIS À l'appel du Comité de soutien à la lutte du peuple égyptien, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées sur l'esplanade du métro Couronnes, à Paris.

© 

18h00 - EGYPTE Place Tahrir :

© @fpleitgenCNN

17h50- EGYPTE Une source politique égyptienne a confié à l'AFP que l'opposant égyptien Mohamed El Baradei a présenté des scénarios pour «l'après-Moubarak» lors d'une conversation téléphonique avec l'ambassadrice des États-Unis et l'ambassadeur de Grande-Bretagne. Mohamed El Baradei propose de confier au vice-président Omar Souleimane, nommé samedi, la charge d'assurer une présidence intérimaire. Cette période de transition permettrait de dissoudre les deux chambres du Parlement et de réviser la Constitution en vue d'élections législatives et présidentielle. Dans un autre scénario, Mohamed El Baradei propose de constituer un conseil présidentiel, comprenant trois personnalités, un militaire et deux civils, pour gérer la transition une fois Hosni Moubarak parti.

17h45 - EGYPTE La population ne se dit pas affectée par les pénuries à Alexandrie, indique un autre correspondant de CNN.

© 

17h40 - EGYPTE Les mobilisations ne faiblissent pas dans les deux principales villes d'Egypte malgré la nuit.

© 

17h35 - EGYPTE «Si le musée du Caire est en sécurité, alors l'Egypte est en sécurité.» Le nouveau ministre des antiquités, Zahi Hawass, a toute confiance en son peuple : «Ce qui est unique, c'est que tous ces gens qui ont essayé de voler des antiquités étaient des criminels, des hors-la-loi, qui sont sortis de prison et n'en avait rien à faire. Mais qui s'est dressé contre eux ? Les vrais Egyptiens.»

17h30 - DIPLOMATIE Le ministre des affaires étrangères finlandais, Alexander Stubb, a déclaré à la BBC qu'il comprenait la vague de peur provoquée par l'instabilité du Moyen-Orient : «Je pense que tout le monde a peur de l'instabilité. Mais ce qui est intéressant avec les révolutions, comme celle de la Tunisie et celle qui se produit actuellement en Egypte, est qu'une fois que le génie est sorti de la bouteille - démocratie et liberté - il est très difficile de le remettre dedans.» De son côté, le directeur du centre Moyen-Orient à l'université d'Oxford, Eugene Rogan, estime que Moubarak ne peut plus s'accrocher au pouvoir. «Les choses ont atteint un point critique. La décision de l'armée de ne pas intervenir dans les manifestations, et l'affluence massive au Caire devraient mettre fin au gouvernement de Moubarak. Je ne vois pas comment il pourrait faire sortir un lapin du chapeau et rester au pouvoir après les événements de ces dernières 24 heures. C'est trop tard», a t-il déclaré à la BBC.

17h30 - EGYPTE De plus en plus de rumeurs circulent au sujet du départ de Moubarak pour Barhein. Mais le Guardian souligne bien le fait que ce ne sont que des rumeurs, l'information n'est donc pas vérifiée. Un journaliste de la chaîne britannique Channel 4 a rencontré le pilote personnel de Moubarak qui assure que le président égyptien serait toujours en Egypte.

17h25 - EGYPTE Un rassemblement de soutien au président Moubarak se tient à coté du ministère des affaires étrangères, toujours au Caire, indique un envoyé spécial de France-24. «Un rassemblement toutefois anecdotique en comparaison de la foule de manifestants place Tahrir et à Alexandrie.»

17h20 - IRAN Une vingtaine de parlementaires ont signé un communiqué soutenant le soulèvement, mais condamnant ce qu'ils décrivent comme des efforts pour le séparer de ses valeurs islamiques, indique la BBC.

17h20 - SYRIE Le président Bashar El Assad a comparé les bouleversements égyptiens à un «type de maladie» auquel les dirigeants doivent faire face. Mais il précise que les troubles ne s'étendront pas à la Syrie où les dirigeants sont étroitement liés à la population.

17h20 - ISRAEL D'après l'AFP, Benjamin Nétanyahou, premier ministre israélien, a déclaré que la communauté internationale devrait exiger du futur gouvernement égyptien de respecter le traité de paix de 1978.

17h15 - EGYPTE « Pour l’amour de votre héritage et le futur de votre pays : reconnectez votre peuple ! » Dans une lettre ouverte Andrew McLaughlin, un ancien expert des technologies de la Maison Blanche demande à Tarek Kamel, le ministre des communications et des technologies de l’information égyptien, de laisser libre l'accès à internet.

Voir aussi le dessin de Dilem, caricaturiste algérien :

© 

17h10 - EGYPTE La population s'organise en Egypte sur fond de manifestation. Selon un ressortissant français contacté par Owni, les Egyptiens ont pris en charge la gestion de la nourriture et des déchets alors que le couvre-feu est «assez strict». «L’armée a instauré des postes de contrôle un peu partout dans laville et il est impossible de changer de bloc entre 16h (heure de ladernière prière) et 10h.»

17h00 - EGYPTE Des expatriés français manifestent aussi au Caire. Voir la vidéo de BFM TV :

16h55 - EGYPTE Les Egyptiens pourront retirer de l'argent à nouveau demain

© 

16h50 - EGYPTE De nombreux manifestants pensent passer la nuit place Tahrir :

© Al Jazira

16h40 - EGYPTE A Alexandrie, la police semble absente des rues, mais la foule est plusnombreuse que ces derniers jours selon Peter Bouckaert d'Human RightWatch, interrogé par la BBC. Des images de la manifestation à Alexandrie :

© 
Human Right Watch © 

16h45 - TUNISIE L'armée tunisienne a dispersé des bandes de jeunes qui s'en prenaient à deux écoles de Carthage par des tirs de sommation. Si personne n'a été blessé, ces incidents ont alarmé les habitants de cette banlieue aisée de Tunis où se trouve le Palais présidentiel. D'autres témoignages déplorent des attaques contre plusieurs établissements scolaires de la capitale. Des soldats ont donc été déployés pour assurer la sécurité.

16h30 - ALGERIE Le journal algérien Tout sur l'Algérierapporte qu'entre 5.000 et 15.000 étudiants selon les sourcesparticipaient à la marche « du changement » organisée par lacoordination locale des étudiants de l'université Mouloud Mammeri deTizi Ouzou. LaCoordination Nationale pour le Changement et la Démocratie (CNCD)appelle les manifestants algériens à une marche nationale pacifique lesamedi 12 février à Alger à partir de 11 heures.

16h20 - EGYPTE En direct d'Alexandrie, le correspondant du Guardian, Harriet Sherwood, raconte les évènements dans la deuxième ville d'Egypte :

16h10 - EGYPTE Scène de victoire au Caire :

@osm1987 © 

16h05 - ETAT-UNIS L'ambassadrice des Etats-Unis au Caire, Margaret Scobey, s'est entretenue au téléphone avec Mohamed ElBaradei, opposant au régime du président Hosni Moubarak, a annoncé mardi un responsable américain à l'AFP.

16h00 - EGYPTE Activités perturbées dans les ports d'Alexandrie et Damiette- par lesquels transitent de nombreux cargos et porte-conteneurs - dufait du manque de personnel et l'absence de douaniers, rapporte Lemonde.fr.L'Autorité du canal de Suez a déclaré que le trafic était normal. Lecanal de Suez est un point de transit pour l'acheminement du pétrole àdestination de l'Europe.

15h55 - EGYPTE Toujours pas d'Internet en Egypte.

@RiverDryFilm © 

15h50 - ALGERIE A l'appel de la coordination locale des étudiants de l'université Mouloud Mammeri, des milliers de personnes ont battu le pavé, ce mardi 1er février, à travers les différentes artères de la ville de Tizi Ouzou.Durant tout l’itinéraire de la marche, les étudiants ont scandé desslogans hostiles au pouvoir. « Pour une véritable université », « pourles libertés démocratiques et un État de droit» et «non au système LMD ». Sur El Watan.

15h45 - EGYPTE Al-Jazira propose un diaporama sonore des manifestations égyptiennes de la journée :

© Al Jazeera English

15h40 - SYRIE En Syrie, un appel à manifester vendredi après-midi contre la «monocratie, la corruption et la tyrannie» circule sur Facebook, sousle slogan «la Révolution syrienne 2011».

15h32 - FRANCE LaFrance va affréter des vols spéciaux cette semaine pour permettre àtous les Français expatriés en Egypte qui le souhaitent de quitter lepays. Le ministère français des affaires étrangères avait déjà organisédes vols hier au départ du Caire, de Hurghada et de Louxor. «Denouveaux vols sont prévus devant permettre à l'ensemble de nosressortissants de regagner la France avant la fin de la semaine»,déclare dans un communiqué Bernard Valero, porte-parole du ministère.

15h32 - EGYPTE Selon l'envoyé spécial du Monde, la mobilisation à Suez esttrès forte, ce qui fait peser «une pression énorme» sur Moubarak. Al-Jazira évoque 250.000 manifestants à Mahalla et 500.000 personnes à Suez.

15H30 - BIRMANIE L'opposantebirmane et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a déclaré à la BBCsoutenir les manifestants égyptiens : «Nous sommes tous avec vous.»Mais elle ne considère par les manifestations massives comme le«meilleur moyen» pour mettre fin au régime actuel «parce que nous n'avons pas épuisé toutes les possibilités».

15h25 - EGYPTE Il y aurait près d'un million de manifestants à Alexandrie selon Al-Jazira, mais l'AFP en compte elle 50.000. Des manifestants portent un cercueil scandant «Moubarak est mort sansla miséricorde de Dieu». Et la foule crie : «Le peuple exige la chutedu président» ou «Un peuple, une demande».

15h20 - EGYPTE Un manifestant explique son ras-le-bol sur BFM TV :

© BFMTV

15h20 - EGYPTE Al-Jazira évoque un rassemblement pro-Moubarak, réunissant plusieurscentaines de personnes, qui se dirige vers la place Tahrir.

15h15 - EGYPTE «LesFrères musulmans sont massivement mobilisés aujourd'hui. Ilsdistribuent des tracts anti-Moubarak aux manifestants», racontel'envoyé spécial place Tahrir de la chaîne France 24.

@NickKristof © 

15h10 - ISRAEL Le pays se dit inquiet pour son gaz naturel, dont 40% vient d'Egypte. «Nous devons agir pour assurer notre sécurité énergétique sans dépendredes autres.» Un dirigeant des Frères musulmans égyptiens vientd'appeler à «bloquer le canal de Suez et à stopper les fournitures degaz et pétrole.»

15h - QATAR Une manifestation au Qatar serait aussi en train de prendre forme selon Al Jazira.

14h55 - YEMEN Le président Ali Abdallah Saleh convoque le parlement àune réunion mercredi à la veille d'une manifestation de l'opposition.Des milliers de Yéménites, inspirés par la Tunisie et l'Egypte, ontdéfilé jeudi à Sanaa pour réclamer le départ de M. Saleh, au pouvoirdepuis 32 ans.

14h50 - WASHINGTON Les USA ordonnent le départ du personnel non essentiel de l'ambassade

14h30 - EGYPTE La foule ne désemplit pas place Tahrir. Aucun mot d'ordre n'a été donné pour rallier le palais présidentiel pour le moment. Selon le Guardian il y aurait près de 2 millions de personnes, voir la vidéo :

14h10 - EGYPTE Human Rights Watch annonce que des centaines de milliers de personnes entament leur marche à Alexandrie, seconde ville du pays. Mais aucun itinéraire officiel n'ayant été décidé, le départ est assez confus. Une autre source parle d'un million de personnes.

14h05 - EGYPTE Mohammed El Baradei affirme que les manifestants veulent que Moubarak parte d'ici à vendredi: «Ils espèrent que cela se finisse vendredi, le "vendredi du départ", mais ils espèrent que Moubarak prenne une décision avant et quitte le pays après 30 ans sous sa coupe, et laisse une chance au peuple.»

13h45 - JORDANIE Le roi Abdallah II a démis son gouvernement et nommé Marouf al-Bakhit, ex-général de l'armée, en tant que Premier ministre, selon l'Associated Press. Des milliers de Jordaniens sont descendus dans la rue pour dénoncer les hausses des prix de la nourriture et de l'essence et appeler à la démission de Samir Rifai.

13h40 - FRANCE Il faut que «le sang s'arrête de couler» a déclaré à Paris le ministère des affaires étrangères.

13h30 - EGYPTE D'après El Watan, environ 2.000 personnes sont rassemblées sur la place Issaaf à Suez. Certains arborent des pancartes appelant au départ d'Hosni Moubarak. Le quotidien algérien rapporte lui aussi au fur et à mesure le déroulement de la journée et met en une une caricature de Le Hic.

© 

13h25 - EGYPTE Selon la BBC, la télévision d'Etat égyptienne a montré des images d'une manifestation pro-Moubarak. Les manifestants avaient des bannières pro-Moubarak. La foule scandait : «Non à l'émeute, l'Egypte est au dessus de tous».

13h20 - EGYPTE Des manifestants se regroupent aussi à Alexandrie, mais l'on a très peu d'informations parvenant d'Alexandrie et de Suez.

@SaadAbedine © 

13h10 - EGYPTE Des dizaines de milliers de manifestants ont été arrêtés par l'armée sur le pont Qasr al-Nil qui enjambe la rivière du Nil dans le centre du Caire, rapporte Al-Jazira. Le trajet de la manifestation est devenu très flou. Des milliers de personnes sont toujours bloquées sur la place Tahrir, tandis que d'autres tentent d'aller dans le nord, vers le Palais présidentiel.

13h00 - SOUTIEN Selon Human Rights Watch, cité par le Guardian, le Hamas a empêché une manifestation de solidarité avec les Egyptiens à Gaza.

12h55 - EGYPTE Un correspondant d'Al-Jazira : «Les gens ne peuvent tout simplementpas bouger.» Des scènes de la manifestation d'aujourd'hui par Al-Jazira:

© Al Jazeera English

12h50 - EGYPTE Les militaires viennent de changer leurs uniformes et repassent en uniforme classique de parade pour se différencier des faux militaires qui se seraient introduits dans le cortège. Les militaires sont au milieu de la foule, rapporte un blogueur sur twitter.

© 

12h45 - EGYPTE Essam El Erian, membre des Frères musulmans, a déclaré sur Al-Jazira : «Un gouvernement temporaire doit être formé avant des élections. Ce régime et ce Parlement n'ont aucune légitimité.» L'opposant Mohamed El Baradei a quant à lui donné un ultimatum au président égyptien. Il a déclaré à la chaîne satellitaire Al-Arabiya qu'Hosni Moubarak doit quitter le pouvoir «d'ici à vendredi».

Sur France-24, une manifestante s'exprime et rejette l'idée que le mouvement est mené par les Frères musulmans :

© FRANCE 24

12h40 - SOUTIEN Selon France-24, une manifestation de soutien aux Egyptiens a actuellement lieu en Thaïlande. Des manifestations ont également lieu à New Delhi, en Inde selon @SultanAlQassemi.

© 

Google montre aussi son soutien à la parole égyptienne. Le géant du Web a en effet lancé un service en partenariat avec Twitter pour aider les Égyptiens à éviter la censure.

© 

12h53 - TUNISIE D'après El Watan, dans un article publié ce mardi,le gouvernement tunisien de transition se réunit aujourd'hui pourdiscuter de la situation sécuritaire du pays et d'une éventuelle levéedu couvre-feu en vigueur depuis le 13 janvier. La situation resteencore tendue selon des habitants joints par l'AFP. Par ailleurs lejournal révèle qu'un jeune homme au chômage, Aymen Ben Belgacem, avaittenté de s'immoler par le feu à Gafsa samedi et est hospitalisé àTunis. Les policiers, qui ont débrayé lundi dans trois régions pourrevendiquer un syndicat et de meilleures conditions de travail (àSousse, Kairouan et Bizerte), doivent reprendre le travail aujourd'huidès qu'ils seront assurés d'une augmentation générale de 140 dinars(environ 73 euros).

12h20 - CHINE La Chine continue de censurer les recherches du mot «Egypte» sur Internet. Sur twitter, une telle recherche déclenchait la réponse suivante : «Selon les lois en vigueur, le résultat de votre recherche ne peut être communiqué.» Ces derniers jours, la presse officielle chinoise ne rapporte que succinctement les manifestations égyptiennes.

12h15 - EGYPTE Le million de manifestants serait atteint selon Al-Jazira. Mais l'armée aurait commencé à arrêter des personnes. Des «saboteurs et voleurs infiltrés parmi les manifestants».

© 

12h00 - EGYPTE Un mannequin de Moubarak en tissu pendu place Tahrir :

© 

11h50- FMI Le directeur général du Fonds monétaire international, DominiqueStrauss-Kahn, se dit prêt à aider l'Egypte et d'autres pays dans lamême situation pour reconstruire leur économie afin de lutter contre les déséquilibres mondiaux.

11h45 - EGYPTE La haut-commissaire aux droits de l'homme des Nations unies, NaviPillay, s'inquiète des conséquences pour les manifestants que pourraientavoir des troubles dans le pays. «Je demande aux autorités égyptiennesde s'assurer que la police et les autres forces de sécurité évitentscrupuleusement tout usage excessif de la force. Et il faut une enquêtecomplète sur le rôle des forces de sécurité dans les violences qui ontété opérées ces derniers jours.» Selon certains rapports, 300 personnesauraient été tuées depuis le début des protestations.

11h40 - EGYPTE Selon la BBC des familles entières sont rassemblées au Caire, sur la place Tahrir. Toutes les générations sont présentes. Partout les manifestants crient : « Moubarak doit partir ». Mohamed El Baradei a indiqué qu'il participerait aussià cette manifestation. Les manifestants seraient à présent 500.000 selon Al-Jazira en arabe, 200.000 selon Al-Arabiya.

Selon plusieurs observateurs sur place, les forces armées sont très présentes dans le centre du Caire. Il y aurait aussi beaucoup de policiers en civil. L'armée a assuré qu'elle ne ferait pas usage de la force contre les manifestants, mais a tout de même bouclé le centre-ville.

11h35 - EGYPTE Interviewé sur France-24, Khattar Abou Diab, politologue spécialiste en relations internationales, analyse la situation en Egypte ce jour «où tout peut basculer» :

© FRANCE 24

11h30 - EGYPTE Sur le blog de Google, est détaillé le nouveau service pour envoyer des tweets par téléphone et contourner ainsi la fermeture d'Internet. http://googleblog.blogspot.com/2011/01/some-weekend-work-that-will-hopefully.html

11h25 - EGYPTE Selon l'AFP, 50 ONG ont demandé à Moubarak de se retirer. ANKARA (Turquie) - Erdogan exhorte le régime égyptien à «répondre à la volonté de changement» du peuple. «Ecoutez les cris du peuple et leurs revendications (...) Il vous faut satisfaire sans hésitations la volonté de changement provenant du peuple. (Je veux) faire une recommandation, un avertissement sincère au président Moubarak».

11h20 - EGYPTE L'agence de notation Standard and Poor's annonce avoir abaissé la note souveraine de l'Egypte et envisage une nouvelle dégradation dans les trois mois, en raison de l'instabilité politique dans ce pays. La note de la dette à long terme de l'Egypte passe de BB+ à BB.

11h15 - EGYPTE L'ambiance est joyeuse au Caire, place Tahrir d'après le correspondant d'Al-Jazira.

© 

11h05 - EGYPTE Al-Jazira estime le nombre de manifestants à 100.000. Mais le centre-ville du Caire est bloqué sur plusieurs axes par la police, ce qui empêche les manifestants de se regrouper. L'autoroute entre Alexandrie et Le Caire est aussi bloquée par un barrage de l'armée.

© 

Voir le trajet de la manifestation sur le site de la BBC.

11h00 - IRAN Le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi indique que l'Iran soutien le soulèvement des Egyptiens contre Moubarak et dénonce les ingérences américaines dans le mouvement populaire. «Compte tenu de ce que je sais du grand peuple révolutionnaire d'Egypte, qui est en train de faire l'histoire, je suis sûr qu'ils vont jouer un rôle dans la création d'un Moyen-Orient islamique pour tous ceux en quête de liberté, de justice et d'indépendance.»

11h00- DIPLOMATIE Reuters rapporte que le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdoğan, a déclaré que «Moubarak devrait écouter les revendications du peuple».

10h55 - EGYPTE Selon la chaîne Al-Arabiya, le parti du président Moubarak va monter une contre-manifestation à Ismailiya, à 125 kilomètres du Caire.

Cette nuit, des manifestants ont dormi place Tahrir.

France 24. Les manifesants ont dormi sur la place de Tahrir © 

Vidéo d'un manifestant, hier place Tahrir :

© YouGertTube

Audrey Vucher, Jessica Dubois et Virginie Guennec


51 commentaires

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
À l'air libre
par à l’air libre
Grand entretien
par Justine Brabant
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne