Union civile pour les couples gays: l’Italie se réveille

Par Mathilde Auvillain

L’examen de la loi Cirinnà sur l'union civile entre personnes de même sexe se poursuit cette semaine au Sénat malgré la pression des opposants. En 2007, ils avaient fait échouer un projet défendu par Romano Prodi. Cette fois, Matteo Renzi entend ne pas reculer d'autant que la droite est divisée et que l'Église se fait moins virulente.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rome, correspondance.-  Une semaine après « Italie, réveille toi ! », cette journée de manifestations en faveur de la loi pour les unions civiles qui avait réuni près d’un million de personnes dans 68 villes d’Italie, la réédition du « Family Day » à Rome a fait l’effet d’un déjà-vu au goût amer pour la communauté homosexuelle. Il y a neuf ans, en 2007, une manifestation identique à ce « Family Day » avait alors fait capoter le Dico, un Pacs à l’italienne porté par Romano Prodi.