Sur les routes d’une Australie traumatisée par les méga-incendies

Par

Les feux en Australie ont provoqué une trentaine de morts, des milliers d’édifices détruits, des millions d’hectares partis en fumée et plus d’un milliard d’animaux décimés. Reportage dans une Nouvelle-Galles du Sud en pleine convalescence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sydney, Port Macquarie, Katoomba, Batemans Bay (Nouvelle-Galles du Sud), de notre envoyé spécial.– Avant le mois d’août, la principale occupation de Martin Wolterding était de « se vautrer dans son canapé et sa grande sortie de la journée, d’aller à la bibliothèque ». Puis cet habitant de la région des Blue Mountains – une zone montagneuse située à une heure et demie de voiture à l’ouest de Sydney – a connu Extinction Rebellion, dont il est devenu un militant. Et surtout le choc des incendies dévastateurs qui ont ravagé son pays, l’Australie, et provoqué la mort de 33 personnes et de plus d’un milliard d’animaux (lire sous l’onglet Prolonger). Depuis quelques jours, la pluie tombe à verse, une respiration après les brasiers de l’été austral.