Un ex-responsable nord-coréen témoigne: «Kim Jong-un sait que son système est en crise»

Par

Il est l’un des plus hauts responsables nord-coréens à avoir fait défection. À l'été 2016, le diplomate Thae Yong-ho est passé au Sud. Dans cet entretien exclusif, il explique pourquoi la Corée du Nord ne renoncera jamais à son programme nucléaire et balistique. Désormais basé à Séoul, ce dissident milite pour un effondrement du régime de l’intérieur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Séoul (Corée du Sud), de notre correspondant.– Neuf tirs de missile depuis le début de l’année, deux essais nucléaires en 2016 et un nouvel essai annoncé comme imminent… En dépit des pressions occidentales accrues, la Corée du Nord est déterminée à acquérir au plus vite une force de dissuasion crédible. D’éventuelles négociations ne doivent servir, estime le régime de Pyongyang, qu’à légitimer son statut d’État nucléaire : c'est ce qu'assure aujourd'hui le transfuge Thae Yong-ho. Cet ancien diplomate de 54 ans, ex-numéro deux de l’ambassade nord-coréenne à Londres, est l’un des Nord-Coréens les plus haut gradés à avoir fait défection au Sud il y a quelques mois. C’était à l’été 2016, avec sa femme et ses deux enfants.