Rajoy nie toute responsabilité dans le scandale Bárcenas

Par et Yolanda González

Le président du gouvernement espagnol a assuré jeudi que ni lui ni le Parti populaire n’avaient commis de délit : « Ni financement illégal, ni argent sale. » Mariano Rajoy n’a pas dit quand il avait appris que l'ancien trésorier du PP Luis Bárcenas cachait de l’argent en Suisse ni pourquoi il a continué à échanger des messages avec lui après l'éclatement du scandale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.