Vilnius, Lituanie. Gintaras Karosas sculpte le centre de l'Europe

Par
Deuxième volet de notre série de reportages à l'occasion du vingtième anniversaire de la chute du Mur. En 1989, un géographe français a déterminé que le centre précis de l'Europe se situait dans un champ à l'extérieur de Vilnius, la capitale de la Lituanie, alors partie intégrante de l'URSS. Depuis, les Lituaniens n'en démordent pas : ils sont des Européens à part entière. Et l'un d'eux a décidé de le montrer en sculptures.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mediapart vous propose pendant deux semaines une série exceptionnelle de reportages en Europe centrale. En novembre sera commémoré le vingtième anniversaire de la chute du Mur de Berlin. Mais c'est tout au long de l'été et de l'automne 1989 que, l'un après l'autre, les peuples des ex-pays de l'Est se sont libérés des régimes communistes. Le «rideau de fer», cette frontière étanche séparant l'empire soviétique de l'Occident, symbole de la guerre froide, a été mis en pièces dans une série de révolutions (presque) pacifiques. Ce mouvement initié en 1989 s'est poursuivi avec l'effondrement de l'URSS et l'indépendance des trois pays baltes en 1991. De la mer Baltique à la mer Noire, de la Lituanie à la Bulgarie, Mediapart a arpenté cette ancienne frontière qui est aujourd'hui la nouvelle colonne vertébrale de l'Europe. Portraits, reportages, découvertes, histoires. Notre deuxième volet: