Catalogne: face-à-face tendu devant certains bureaux de vote

Par

Les forces de police catalanes n’ont pas bloqué, comme elles étaient censées le faire, l’ouverture des bureaux de vote au petit matin. Mais les gendarmes nationaux, eux, sont intervenus ce dimanche, à partir de 9 heures, pour tenter d’empêcher le référendum sur l’indépendance de la Catalogne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des bureaux de vote ont bien ouvert à 9 heures, dimanche, pour la tenue d’un référendum sur l’indépendance de la Catalogne, dans un climat de crispation extrême. Des face-à-face tendus entre policiers et indépendantistes se déroulaient dans la matinée devant certains de ces bureaux, où les forces de l’ordre cherchent à récupérer le matériel électoral.