Papandréou s'est placé sur un siège éjectable

Par

Paris et Berlin sont en colère. Bruxelles est consterné. L'annonce du premier ministre grec a fait l'effet d'une bombe. Les Bourses se sont effondrées, et tout semble à refaire dans la zone euro. Papandréou lui-même pourrait être emporté, même s'il a obtenu le soutien de son gouvernement mardi soir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Georges Papandréou survivra-t-il à la tempête qu'il a lui-même déclenchée? Ce n'est pas sûr au vu de la panique qui a saisi l'Europe, ce mardi 1er novembre, après l'annonce inopinée faite par le premier ministre grec, lundi soir, d'organiser dans son pays un référendum sur le plan de sauvetage acté par le dernier conseil européen.