Prague veut se soustraire au pacte de l'Onu sur la migration

Par
Le Premier ministre tchèque, Andrej Babis, souhaite que son pays s'affranchisse du cadre fixé par le Pacte mondial sur la migration de l'Onu et il a l'intention d'en discuter avec les formations politiques représentées au sein de sa coalition, rapporte jeudi le site d'information idnes.cz.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PRAGUE (Reuters) - Le Premier ministre tchèque, Andrej Babis, souhaite que son pays s'affranchisse du cadre fixé par le Pacte mondial sur la migration de l'Onu et il a l'intention d'en discuter avec les formations politiques représentées au sein de sa coalition, rapporte jeudi le site d'information idnes.cz.