Au Bangladesh, la bataille pour la vie des ouvrières du textile

Par

Le film Made in Bangladesh, de Rubaiyat Hossain, raconte le quotidien et le combat pour leurs droits d’un groupe d’ouvrières de l’industrie du textile bangladaises. Cette fiction s’inspire de la vie de Daliya Akter, que Reporterre a rencontrée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Shimu, 23 ans, travaille dans une usine de prêt-à-porter à Dacca, au Bangladesh. Soumise à des conditions de travail de plus en plus dures, elle décide de monter avec ses collègues — toutes des femmes — un syndicat, malgré les menaces continues de la direction et le désaccord de son mari. Se déroulant en 2013, le film Made in Bangladesh, dont Reporterre est partenaire, raconte le combat de cette jeune femme, sa lutte salvatrice contre l’exploitation du “ manageur”, l’autorité d’un mari au chômage et “la pression d’en haut”, qui impose au ministère du Travail de ne pas donner la signature finale nécessaire à la création du syndicat.