Exsangue économiquement, l’Irak divisé s’effondre

Par

Les autorités préviennent que le système sanitaire ne tiendra pas en cas d’épidémie. Le pays traverse une crise politique et économique alors que le prix du pétrole s'effondre. Sans compter la guerre larvée menée par l’Iran et les projets du Pentagone contre les milices.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’approche de l’épidémie, quand les premiers malades furent signalés, le ministre irakien de la santé, Jaafar Sadiq Allaoui, prenant acte de la détresse du système médical de son pays, a demandé une aide d’urgence de cinq millions de dollars. Le gouvernement a refusé : les caisses sont vides.