En Irlande du Nord, un centenaire qui divise

Par

Les uns fêtent ce qu’ils ont gagné, les autres regrettent ce qu’ils ont perdu. Les cent ans de l’Irlande du Nord, lundi 3 mai, cristallisent l’opposition entre nationalistes et unionistes, à un moment où ces derniers se déchirent sur la scène politique. Reportage dans les rues de Belfast.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Belfast (Irlande du Nord).– Depuis 2012, les centenaires se succèdent sur l’île d’Émeraude : signature du covenant d’Ulster, insurrection de Pâques, guerre d’indépendance irlandaise… Une décennie de commémorations qui prendra fin en 2022 avec celle de la création de l’État libre d’Irlande. Certains de ces anniversaires ont été controversés, mais rarement autant que celui que s’apprête à fêter l’Irlande du Nord, en ce lundi 3 mai.