Nicolas Sarkozy et le cadeau à Manchester City

Par

Malgré un dopage financier record de la part de son actionnaire d’Abou Dhabi, le club britannique n’a été que très légèrement sanctionné par l’UEFA, grâce à la mansuétude de son ex-secrétaire général, Gianni Infantino, avec l’aide d’un conseiller spécial nommé Nicolas Sarkozy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est minuit, ce 2 mai 2014. Gianni Infantino, secrétaire général de l’UEFA, envoie un courriel à Khaldoon Al Mubarak, président du club anglais de Manchester City. « Désolé de vous écrire aussi tard un vendredi soir », s’excuse-t-il presque. « Je vous remercie pour votre confiance. Vous savez que vous pouvez aussi me faire confiance », ajoute le numéro 2 de la fédération européenne de football.