Voilà enfin un trophée que Cristiano Ronaldo ne se verra pas contester par Lionel Messi. Il n’est pas question ici du Ballon d’or, attribué le 12 décembre, que les deux joueurs se partagent depuis 2008. Ni du match au sommet opposant ce samedi 3 décembre leurs clubs, le Real Madrid et le FC Barcelone, devant 500 millions de téléspectateurs. Mais d’un terrain sur lequel on ignorait que la vedette portugaise pulvérisait son rival argentin : la dissimulation fiscale.