Au Venezuela, l’opposition engrange des points

Par

Dix jours après s’être proclamé président de transition, Juan Guaidó a de nouveau mobilisé les foules dans tout le Venezuela samedi. L'opposition gagne du pouvoir alors que le président en exercice, Nicolás Maduro, a rejeté, dimanche 3 février, l’ultimatum de plusieurs pays de l’Union européenne pour l’organisation d’une nouvelle élection présidentielle. Un général de division de l’armée de l’air a fait allégeance à Juan Guaidó.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

 « Il va tomber, il va tomber, le gouvernement va tomber », pouvait-on entendre dans les rues de Caracas lors des mobilisations organisées dans tout le pays ce samedi 2 février. Dix jours après s’être proclamé président de transition le 23 janvier, le jeune Juan Guaidó est de nouveau parvenu à faire descendre dans les rues du pays de très nombreux Vénézuéliens. Comme d’habitude, il est difficile de donner le nombre exact de manifestants, mais il peut être estimé que plusieurs centaines de milliers de personnes ont répondu à l’appel de l’opposition.