Pierre Condamin-Gerbier : « Je suis au milieu d’une énorme machine à blanchir »

Par

Mediapart publie le second volet d'un entretien avec le financier Pierre Condamin-Gerbier sur les arcanes de la fraude fiscale et du blanchiment. Il raconte sa découverte de l’industrialisation de la fraude au sein de deux banques, UBS et Reyl & Cie, où Jérôme Cahuzac avait dissimulé ses avoirs occultes. Il a par ailleurs assuré devant la commission d'enquête parlementaire avoir remis à la justice une liste nominative de personnalités françaises ayant détenu des avoirs cachés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mediapart publie le second et dernier volet d’un long entretien accordé, fin mai, à Genève, par le financier Pierre Condamin-Gerbier sur les arcanes de la fraude fiscale et du blanchiment d’argent sale. Français établi de longue date à Genève, celui qui est parfois surnommé “PCG” a été entendu, ce mercredi 3 juillet, par la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Cahuzac, dont il est un témoin-clé.