A la frontière irlandaise, la crainte d’un retour en arrière

Par

C'est la question qui agite l'Irlande depuis le Brexit : des postes de contrôle vont-ils être réinstallés à la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, qui reste membre de l'UE ? Un tel scénario inquiète les transfrontaliers, encore marqués par les checkpoints durant la guerre civile. Et il pourrait avoir des conséquences économiques et politiques désastreuses.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale à Newry (Irlande du Nord) et Dundalk (République d’Irlande). - Des lignes blanches qui passent brutalement au jaune. Des miles devenus des kilomètres. De gros panneaux indiquant “Money changed” plantés au bord de la route. Voilà les seules traces visibles de la frontière qui sépare les villes miroirs de Newry (Irlande du Nord, membre du Royaume-Uni) et Dundalk (République d’Irlande). La construction de la voie rapide, il y a quelques années, a fait disparaître l’ancienne route et avec elle l’époque des checkpoints.