Renault prêt à réduire sa participation dans Nissan, dans l’espoir de relancer sa fusion avec Chrysler-Fiat

Après l’échec de son projet de fusion avec Fiat, le constructeur français tente de relancer le projet. Renault a demandé à Nissan les conditions qu’il jugerait acceptables pour une fusion avec Fiat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les dirigeants de Nissan et de Renault tentent de trouver un accord pour remodeler leur alliance, selon le Wall Street Journal. Cette refonte serait une première étape en vue de relancer le projet de fusion avec Fiat-Chrysler (FCA), qui a échoué en mai dernier.