Génocide des Tutsis : une juge cherche la clé d’une mission secrète dans les archives de l’Élysée

Associé au pouvoir génocidaire durant les massacres de 1994, l’ancien gendarme de l’Élysée Paul Barril était-il le faux-nez de la France sur place ou un mercenaire mû par son seul intérêt ? La récente découverte d’une escale de l’équipe Barril sur une base militaire française en plein génocide relance l’enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La clé du mystère dort-elle dans les archives de l’Élysée ? Une juge d’instruction du tribunal de Paris, chargée de faire la lumière sur les activités de mercenaire de l’ancien gendarme français Paul Barril pendant le génocide des Tutsis du Rwanda en 1994, a demandé dans une ordonnance signée le 11 août dernier de pouvoir accéder aux archives du chef d’état-major particulier de l’ancien président François Mitterrand, selon nos informations.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal