La tuerie de Las Vegas relance le débat sur le contrôle des armes

Par

La tuerie de Las Vegas a relancé un débat désormais rituel au sein de la classe politique américaine, divisée sur la question du contrôle des armes après chaque nouvelle fusillade de masse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La fusillade, commise par un homme de 64 ans lourdement armé depuis une chambre d'un hôtel de la ville, a fait 59 morts et au moins 527 blessés. Elle est à ce titre la plus meurtrière de l'histoire moderne des Etats-Unis. Les démocrates ont renouvelé lundi leurs appels à un durcissement de la réglementation sur les armes à feu tandis que les républicains ont fait voeu de prière, sans indiquer de soutien à un changement de la loi.