Rojava, sous le feu

Par

Le Rojava, cette région syrienne à dominante kurde, fait face depuis trois semaines à une offensive menée par l’État turc et l’ANS, l’armée de l’opposition syrienne. Deux journalistes de la revue Ballast, sur place, livrent ici quelques images d’un Rojava endeuillé : la population fuit ou met en terre ses maquisards.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis le 9 octobre, le Rojava, cette région syrienne à dominante kurde, fait face à une offensive menée par l’État turc et l’ANS, l’armée de l’opposition syrienne. Deux journalistes de la revue Ballast, sur place, livrent ici quelques images d’un Rojava endeuillé : la population fuit ou met en terre ses maquisards. Le 16 octobre, plusieurs centaines de réfugiés, majoritairement kurdes, traversent la frontière entre la Syrie et l’Irak. Les réfugiés sont pris en charge par l’OIM (Organisation internationale pour les migrations) et conduits, en car, vers le camp de Bardarash, dans le Kurdistan irakien voisin.