Ulrich Beck et une Europe à l'heure allemande

Par

Le sociologue allemand Ulrich Beck est mort le 1er janvier, à l'âge de 70 ans. Dans un dernier essai publié en France en 2013, il s'inquiétait d'une « Europe devenue allemande ». Il y démontrait comment Angela Merkel s'est hissée à la tête de l'Europe en jouant sur le risque d'un effondrement économique, en dehors de la légalité. Et tentait de définir le « merkiavélisme ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le sociologue allemand Ulrich Beck est décédé le 1er janvier d'un infarctus, à l'âge de 70 ans. Né le 15 mai 1944 à Stolp, aujourd'hui Słupsk en Pologne, Ulrich Beck a grandi à Hanovre, mais a fait ses études supérieures à Munich, où il a étudié la sociologie, la psychologie et les sciences politiques. Nous vous reproposons un article récent consacré à son dernier essai sur l'Europe allemande.