«La Pologne est devenue un problème pour l'Union européenne»

Par

Depuis le 16 décembre, les députés de l’opposition polonaise occupent le Parlement à Varsovie. Ils contestent le vote du budget, opéré en catimini par le parti au pouvoir, ouvrant un nouveau front contre sa dérive autoritaire. Entretien avec le député à l’origine de la mobilisation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un nouveau front qui s’ouvre contre la dérive autoritaire du gouvernement polonais. Depuis mi-décembre, les députés de l’opposition de la Plateforme civique (droite libérale), alliés à la petite formation Nowoczesna (« Moderne », centre-droit), se relaient jour et nuit pour ne pas quitter la salle plénière du Parlement. En cause : le vote du budget 2017, qui s’est fait en catimini entre élus du parti au pouvoir, Droit et Justice (PiS, droite conservatrice), en l’absence de l’opposition et des médias.