En Israël, Benny Gantz veut convaincre qu’il peut remplacer Netanyahou

Par

L’élection israélienne du 9 avril tourne autour d’une seule question : pour ou contre le premier ministre. L’ancien général à la tête de sa coalition « Bleu et Blanc » attire les déçus de Netanyahou, mais son programme reste flou.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial en Israël.- Si Hollywood devait inventer sa version d’un ancien général israélien plongeant dans l’arène politique, l’industrie cinématographique pourrait difficilement trouver un meilleur casting que Benny Gantz : 58 ans, 1,95 mètre, une stature droite et musclée, des yeux bleus perçants, un sourire aimable. Lorsqu’il se déplace parmi ses supporteurs lors d’un meeting électoral, il glisse dans la foule plutôt qu’il ne la franchit, reflet de l’évidente admiration de ses fidèles.