Lanceur d’alerte condamné à mort en RDC: «Nous n’avons pas peur»

Par

Ancien cadre de l’audit de l’Afriland First Bank CD à Kinshasa, Navy Malela a été condamné à mort par contumace par un tribunal congolais pour avoir dénoncé des opérations de blanchiment d’un magnat du secteur minier, Dan Gertler, mis en cause pour corruption. Le lanceur d’alerte raconte ce combat inégal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il ne fait pas bon être lanceur d’alerte en République démocratique du Congo (RDC). Gradi Koko Lobanga et Navy Malela, anciens cadres de l’audit de la filiale de l’Afriland First Bank CD à Kinshasa, s’en doutaient un peu. Mais ils ne s’attendaient pas à être condamnés à mort par contumace par un tribunal judiciaire congolais pour avoir divulgué leurs soupçons d’un blanchiment à grande échelle à deux ONG. « Il faut vraiment que l’on puisse vérifier l’authenticité de ce jugement, voir s’il existe », avait réagi, incrédule, Gradi Koko Lobanga.