Malgré l’accusation de fraude, Maduro installe ses «constituants» à l’assemblée

Par

Plusieurs demandes d’enquête pour « fraude » ont été déposées, jeudi, devant l’incohérence des résultats communiqués par le pouvoir vénézuélien avec les données de l’entreprise chargée du scrutin, Smartmatic. Nicolas Maduro a cependant installé les nouveaux élus dans le « salon elliptique » du Parlement, vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Elliptique », qui ne dit pas tout… C’est dans le « salon elliptique » de l’assemblée nationale que le président Nicolas Maduro a installé, vendredi, ses nouveaux élus de l’assemblée constituante, issus d’un scrutin dont le résultat est désormais contesté. L’entreprise Smartmatic, gestionnaire des terminaux et du matériel de vote électronique vénézuélien depuis 2004, ayant fait savoir, et « sans aucun doute », que des données avaient été « manipulées », le ministère public a annoncé l’ouverture d’une enquête pour « fraude ». Deux magistrats du parquet ont annoncé, jeudi, avoir saisi le tribunal de contrôle d’une demande d’annulation provisoire des actes de proclamation des résultats, ainsi que de l’installation de l’assemblée constituante. Les juges ont aussi exigé la saisie conservatoire du matériel électoral. En vain, ce vendredi soir (heure française).