Migrants: le deal de l’UE avec l’Afghanistan

Par

À la veille d'une conférence à Bruxelles consacrée au soutien économique et politique à l'Afghanistan, l'Union européenne a annoncé qu'elle avait signé un accord permettant le renvoi massif d'exilés déboutés du droit d'asile en Europe. Jusqu'à présent, la France évitait les expulsions vers ce pays où l'instabilité politique est chronique. Plus de 80 000 Afghans pourraient être concernés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la veille d’une conférence de donateurs organisée à Bruxelles les mardi 4 et mercredi 5 octobre, l’Union européenne a fait savoir qu’elle avait signé, dimanche 2 octobre, un accord avec l’Afghanistan facilitant le retour forcé de ses ressortissants déboutés du droit d’asile. En échange, les États membres s’engagent à contribuer financièrement au développement économique et politique de ce pays ravagé par des années de guerre civile. En présence du président Ashraf Ghani, l’UE se propose d’agir de manière « durable en faveur de la paix, de la consolidation de l’État et du développement », à hauteur de 1,3 milliard d'euros par an jusqu'en 2020. Mais la contrepartie est lourde.