Disparition mystérieuse d’un journaliste saoudien dans son propre consulat

Par

Dans un scénario qui semble tiré d’un James Bond, Jamal Khashoggi, un journaliste critique du régime de Riyad, s’est rendu au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul. Quarante-huit heures plus tard, il n’est toujours pas réapparu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela ressemble à une scène tirée d’un film de James Bond. Malheureusement, elle n’a rien de fictif. Mardi 2 octobre 2018, vers 13 h 30, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, 59 ans, a pénétré dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, en Turquie, pour y récupérer un document administratif afin de pouvoir se marier avec sa fiancée turque. À 21 heures, plusieurs heures après la fermeture du consulat, celle-ci, qui l’attendait à l’extérieur, a fini par sonner l’alarme : Jamal Khashoggi n’était toujours pas sorti du bâtiment. Quarante-huit heures plus tard, il n’a toujours pas réapparu ni donné signe de vie à sa famille ou à ses amis.