Argent libyen: le faux témoin de Sarkozy

Par et

Nicolas Sarkozy s’est appuyé devant les juges sur un faux témoignage pour tenter de discréditer l’authenticité d'un document révélé en avril 2012 par Mediapart concernant les soupçons de financements libyens. Les avocats de Mediapart viennent de demander aux juges d'enquêter. Nos révélations sur ce « témoin » montrent qu'il est également visé par plusieurs plaintes en marge de la faillite de la raffinerie Petroplus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy s’est appuyé sur un mythomane. En octobre 2013, l’ancien président français a longuement utilisé la déposition du réfugié toubou Jomode Elie Getty pour tenter de remettre en cause l’authenticité de la note libyenne révélée en avril 2012 par Mediapart au sujet du financement de sa campagne 2007 par Kadhafi. Ce témoin qui a déclaré avoir mis en garde Mediapart contre la publication de ce document est en réalité un habitué des fausses déclarations, mis en cause dans plusieurs tentatives d’escroquerie.