Serge Gruzinski : « J’ai voulu savoir jusqu’où je pouvais aller avec un type du XVIe siècle »

Par

Expérience limite pour un historien, Serge Gruzinski s’emploie dans son dernier essai à faire parler, au sens propre, un métis de la Nouvelle-Espagne, naviguant entre les sphères indigène et espagnole. Avec l’espoir d’en finir avec les « caricatures » sur la conquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S’il travaille depuis 50 ans sur le Mexique, Serge Gruzinski, enseignant à l’EHESS, mais aussi aux États-Unis et au Brésil, n’en finit pas d’arpenter, avec la même intensité, les « lieux du crime », cette conquête commencée au XVIe siècle par l’Espagne chrétienne. Dans son dernier essai (Conversation avec un métis de la Nouvelle-Espagne, Fayard, 2021), il se risque à une expérience limite, un pari méthodologique qui prend la forme d’un dialogue avec un autre historien, Diego Muñoz Camargo.