Portugal: sévèrement battu, le PS fait face à des choix difficiles

Par

Le PS est le grand perdant des élections portugaises qui reconduisent la coalition sortante de centre-droit, qui ne disposera pourtant pas de majorité absolue au parlement. Des choix difficiles attendent les socialistes portugais. Surprise du scrutin : la forte poussée du Bloco, coalition de gauche radicale, qui dépasse les 10 %.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si la victoire, mais sans majorité absolue, de la coalition de centre-droit était attendue, c’est l’ampleur de la défaite du PS portugais dans les élections législatives du 4 octobre qui peut surprendre. Mais elle place, paradoxalement, le parti d’Antonio Costa en position charnière, dans une Assemblée de la République où les formations de gauche disposent désormais d’un avantage arithmétique sans pouvoir gouverner ensemble. L’exception portugaise, qui voit une équipe sortante survivre tant bien que mal à quatre années et demie « d’austérité » sous « intervention » étrangère, ne détonne donc pas dans le paysage sinistré de la social-démocratie européenne.