C’est une tentative de censure inédite, à l’échelle de tout un continent. Un magistrat espagnol a fait savoir qu’il allait solliciter la coopération judiciaire européenne pour demander le retrait des Football Leaks, la plus grande fuite de l’histoire du sport, des douze médias membres du consortium European Investigative Collaborations (EIC) à l’origine de la révélation du scandale, dont Mediapart en France.