Mali: retrait prévu des soldats français, mais certainement pas total

Par

Le gouvernement français veut transférer la responsabilité de la sécurité du Mali à l'ONU et aux autres pays africains. Mais c'est une tâche compliquée qu'il faut encore définir, en déterminant notamment quel rôle continueront de jouer les militaires français.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Laurent Fabius l’a annoncé, Jean-Yves Le Drian l’a répété, François Hollande l'a confirmé : la France ne va pas déployer davantage de soldats au Mali, et elle devrait même entamer son retrait prochain, « d’ici à quelques semaines » selon le ministre de la défense, « en mars si tout se passe comme prévu », selon son homologue des affaires étrangères. On notera au passage la précaution sémantique du patron du Quai d’Orsay, car il est extrêmement rare que les opérations militaires, qui plus est sur le continent africain, « se passent comme prévu ».