Un financier français dans la tourmente pour avoir vendu l’or du Venezuela

Par Sylvain Besson (Tamedia)

Le financier franco-suisse Olivier Couriol, déjà cité dans des affaires de corruption impliquant l’avionneur Airbus et les pétroliers Shell et ENI, est accusé par l’opposition vénézuélienne de brader les réserves d’or du pays aux Émirats arabes unis. Washington le menace de sanctions, il se défend.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand tout va mal, il ne reste plus qu’à vendre les bijoux de famille. C’est ce que tente de faire le régime aux abois du président vénézuélien Nicolás Maduro. Ces derniers mois, il a commencé à liquider les réserves d’or du pays, qui étaient de 132 tonnes l’automne dernier, officiellement pour importer des biens de première nécessité.