Quatre ans après la tuerie de Norvège, retour à Utøya

Par Vibeke Knoop Rachline

Ce week-end, un millier de jeunes travaillistes norvégiens retournent à Utøya, où aura lieu la première université d’été depuis le massacre de 69 d’entre eux, il y a quatre ans, par Anders Behring Breivik. Pour certains, un « retour à la maison ». A Oslo, un lieu de mémoire et d'exposition vient d'ouvrir dans le bâtiment toujours pas réparé où Breivik avait commis sa première attaque.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Utøya, Oslo (Norvège), envoyée spéciale.- « La manière dont nous avons quitté cette île, il y a quatre ans, fut trop brutale. Je ne voulais pas que ça se passe comme ça. Mais il est vrai qu’il m’a fallu du temps pour mesurer l’ampleur de ce qui venait de se passer, et assimiler le fait que tant des nôtres ne seraient plus jamais là », explique Emilie Bersaas, 23 ans, numéro deux des jeunes travaillistes aujourd’hui.