Les commanditaires du 13-Novembre ont tous été éliminés

Par

D’après les services secrets français, sept hauts cadres de l’État islamique étaient impliqués dans la tuerie du 13-Novembre. Durant deux ans, les cerveaux de l’attentat parisien ont été traqués et tués, un par un, en Syrie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 17 novembre 2017, une frappe de la Coalition internationale en Syrie fauche le Belge Oussama Atar. Sa mort n’a fait l’objet d’aucun communiqué officiel, ni de la part des pays membres de la Coalition, ni de la part de l’État islamique (EI).