Trump entend faire plier l’Iran, sans grande chance d’y parvenir

Par

En rétablissant des sanctions sévères contre Téhéran, l’administration américaine espère dresser les Iraniens contre leurs gouvernants et limiter leurs ambitions régionales. Peu d’experts croient à ce scénario, d’autant que les Européens ne s’y sont pas associés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme il l’avait annoncé de manière pompeuse, en parodiant la série Game of Thrones, Donald Trump a dévoilé une nouvelle volée de sanctions contre l’Iran lundi 5 novembre 2018. Si le timing de cette déclaration, à la veille des élections de mi-mandat américaines, vise sans aucun doute à montrer que le président est inflexible et qu’il va jusqu’au bout de ses promesses, il est fort peu probable que cela ait un véritable impact sur le scrutin tant la vision punitive des relations des États-Unis avec l’Iran est partagée par les républicains et les démocrates.