Homo erectus, premier migrant de l’histoire humaine

Par

De nouvelles découvertes montrent qu'il y a plus de 1,8 million d’années, les premiers migrants humains ont quitté l’Afrique. Frêles, dotés d'un petit cerveau et ne disposant que d’outils rudimentaires, ils sont passés par le Caucase et ont parcouru l’Eurasie jusqu’à la Chine et Java, armés de leur seul courage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il avait une petite tête et son cerveau était trois fois moins volumineux que celui d’un Homo sapiens. Il mesurait à peine un mètre cinquante et marchait plus comme un singe que comme un homme. Il avait de mauvaises dents, souffrait de malnutrition et de maladies, n’avait pas de vêtements pour se couvrir, ne maîtrisait pas le feu et ne possédait que des outils rudimentaires. Ce déshérité, forme primitive de l’espèce Homo erectus, a pourtant réussi à parcourir, à l’aube de l’humanité, les 6 000 kilomètres qui séparent le berceau africain des contreforts du Caucase.